Tout ce qu’il faut savoir pour aider les oiseaux l’hiver

1467482_774028375947766_610581203_n

Le froid n’épargne pas la faune sauvage, à l’instar des oiseaux qui ont du mal à trouver leur nourriture.

En hiver, à la “mauvaise” saison, on a l’habitude de faire un grand nettoyage du jardin. Il faut faire place nette ! C’est pourtant dommage de tout couper, car de nombreuses plantes, en particulier d’ornement, conservent des graines qui feront le bonheur des oiseaux en hiver : onagre, fenouil, centaurées, chardons d’ornement, helianthus, rudbeckias…
Avec la fin de l’automne les premières gelées figent le sol et font disparaître les insectes. Les neiges rendent encore plus difficile la recherche de nourriture alors que les nuits plus longues et froides provoquent des besoins énergétiques plus importants. Les oiseaux payent un lourd tribut aux froids sévères et durables.
La chute des températures provoque une raréfaction des aliments naturels dont se nourrissent les oiseaux. Ces derniers, pour affronter le froid, brûlent davantage de calories que durant le reste de l’année. Ils peuvent perdre en une seule nuit jusqu’à 10 à 12 % de leur poids ! Dès l’apparition des premières gelées et ce jusqu’à l’arrivée du printemps, il est possible de leur permettre de trouver plus facilement les nutriments dont ils ont besoin et de leur venir en aide.

uccellini1

La faim, plus dangereuse que le froid

Chaque espèce ayant des besoins spécifiques, n’hésitez pas à vous renseigner précisément sur les oiseaux qui viennent dans votre jardin. Mais les volatiles sont gourmands, et vous n’aurez aucun mal à trouver de quoi les satisfaire. Choisissez des aliments riches en hydrates de carbone et en graisse : « Les graines de tournesol sont recommandées car elles sont très riches en lipides », précise Nicolas Macaire, de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux). « Le plus simple est d’acheter des mélanges de graines. Comme ils contiennent des graines de différentes tailles, ils conviennent à de nombreuses espèces quelle que soit la taille de leur bec. » Mais fruits, noix, cacahuètes, et même petits morceauxde viande et de poisson – notamment pour les rapaces – peuvent convenir.

Quelques erreurs à éviter

Attention tout de même : quelquefois, en essayant de rendre service aux oiseaux, on peut leur causer du tort : « L’erreur la plus fréquente consiste à leur donner les restes des repas, indique l’expert de la LPO. Or ils sont souvent trop salés,trop sucrés ou trop cuits pour de tels organismes. »

Donc , ne donnez jamais d’aliments salés, de lait ou d’aliments cuits.

1467392_773930745957529_446221143_n

D’autres petits gestes peuvent aider nos amis à plumes. Par exemple, ne nourrissez pas les oiseaux au sol si vous avez un chat ou si ceux du voisin investissent régulièrement votre jardin… Préférez les mangeoires en hauteur, accrochées aux arbres.
Evitez aussi de placer les mangeoires près des vitres. Elles sont la cause de nombreux accidents mortels chaque année en raison de leur transparence.

Une dernière chose, les oiseaux deviennent très vite dépendant, si vous commencez a les nourrir, il faudra le faire tout au long des grands froids…

Chiara Codrino pour Podbete.org

About jefferson

D'autres Articles en relation :

Famille Balbuzard : Camer...

Webcam Live : Aire de Nou...

Album : Les Oiseaux des c...

Un Bavard Courtisé : Le ...

Une Flamme dans la Forêt...

Webcam Live : Faucon...