Iles Féroé, entre tradition meurtrière et éveil de conscience

iles-féroés-grind

« Un total de 1,534 globicéphales et dauphins ont déjà été massacrés dans les
îles Féroé cette année à la mi-novembre. Un échec cuisant pour les défenseurs
des baleines et des dauphins. Néanmoins, il y a des raisons d’espérer.« 

Bien loin des pétitions ou des actions contre le « Grind » auxquelles nous sommes habitués et qui, bien que légitimes sont contre-productives, nous aimerions partager avec vous un autre regard sur cette tradition mais surtout sur les habitants de ces îles, qui sont en réalité les seuls capables de changer les choses dans cette région du monde.

Même l’empire Romain ou les Rois de France ne prenaient pas les Vikings à rebrousse-poil ! Toutes les pétitions suivies généralement d’insultes en commentaires comme on en trouve partout, ne servent à rien ou, pire, enveniment la situation.

GrindadrapVestmanna17-06-1854

Si on oublie le « grindadráp », la gestion de la pêche des Féringiens est exemplaire. Alors, recevoir des conseils sous formes d’insultes de la part de Pays qui ne les appliquent pas sur leur propres territoires ne va pas convaincre ce peuple d’hommes fiers et n’aide en rien les gens sur place qui essaient de changer les habitudes, et oui il y’en a…

Merci donc pour les Baleines pilotes massacrées chaque année, de bien réfléchir avant de signer une pétition sur ce sujet ou de vous lâcher en commentaire.

C’est avec les Féringiens que l’ont réglera ce problème, pas contre eux !

grindadrap

Espoir (extrait de cet article de Sasha Abdolmajid)

« Pour beaucoup de gens à l’extérieur des îles Féroé, les images du massacre des
baleines sont un contraste frappant avec la réputation des îles pour leur beauté naturelle
et leur pureté », disent les opposants féringiens à la chasse: « Nul doute que le « grindadráp »
éclipse l’image que nous vous présentons. Toutes les traditions ne méritent pas d’être
préservées. » En réalité, les îles Féroé sont un royaume de contrastes. Vivants dans la
beauté naturelle, ce sont des gens très accueillants, ouverts et sociables qu’il vous
appartient simplement de prendre par le cœur. Il est difficile de ne pas aimer les îles
Féroé et ses habitants. Et c’est exactement là où se trouve l’opportunité et l’espoir pour
l’avenir: dans le soutien discret des opposants féringiens à la chasse au globicéphale,
dans le dialogue avec les chasseurs de baleines et dans le développement du Whale
Watching et de l’écotourisme.

Cet avenir a commencé. Tout récemment, un pharmacien féringien JónritHalling, a
interrogé 200 adultes féringiens au sujet de leurs habitudes alimentaires. Seulement 17
pour cent ont déclaré avoir consommé des produits issus de baleines plus d’une fois par
mois. Près de la moitié – 47 pour cent – ont déclaré consommer peu ou pas du tout de
viande de baleine. Pas une seule femme de moins de 40 ans n’a indiqué manger
fréquemment de la viande de globicéphale et du lard. La journaliste environnementaliste
danoise Helene O’Barry-Hesselager, qui a traduit un rapport récent sur ce sujet, conclut
finalement: « Il semble que la viande de globicéphale, autrefois considérée comme un
aliment sain, a désormais une telle mauvaise réputation, qu’elle disparaîtra des tables
des féringiens dans un avenir proche. »

Lire l’Article Complet

Page Fb à Rejoindre

About jefferson

D'autres Articles en relation :

Le plus grand prédateur ...

Vidéo : Le Plus Impitoya...

The Cove – La Baie ...

Le Saumon d’Atlanti...

Opposition au projet d&rs...

Le Dauphin, un amoureux d...