Parce que la Cohérence ne nuit jamais devenons Eco-responsables

Depuis quelques mois se développent sur la toile tout un tas de sites qui nous proposent des produits bios, végétaliens ou sans souffrance animale certifiés pour divers produits alimentaires ou cosmétiques.

Etre éco-responsable serait selon ces sites :

Acheter par correspondance du maquillage sous plastique.
De la nourriture remplie d’huile de palme bio (mais lol la rspo)
Des Ogm (y’a bon le soleil vert)

Peut on vraiment encore aujourd’hui avoir confiance aux industries ou aux organismes censés les contrôler ?

Il y a encore 20 ans les défenseurs du Bio ou les végétariens étaient aussi des gens farouchement anti-capitalistes, au moins ça avait un peu plus de gueule !
Et c’était carrément plus cohérent.

Aujourd’hui, c’est devenu un marché comme un autre, une cible ou une niche en terme commercial pour les mêmes industriels qui commettent les horreurs que nous essayons de dénoncer à la base.

Le capitalisme a cette grande capacité qui caractérise tout système invasif, il sait nous écouter et s’adapter.

Cela ne sert a rien de lire les étiquettes quand on sait que 70% de la farine, du mais, du soja ou de l’huile de palme du monde est produit par une seule et même société sans que ce ne soit jamais écrit sur aucun paquet d’aucun produit d’aucune marque alors que tous se fournissent chez le même.

snack-box-june

C’est désolant de voir que la lutte contre la vivisection ou l’élevage industriel, par exemple, soit au final récupérée aussi facilement, sans qu’une réelle prise de conscience du public (qui pense lutter contre) soit faite à propos de l’irresponsabilité et du mépris le plus total de nos attentes véritables affichés par des industriels cyniques.

On en revient donc à la cohérence de l’éco-responsabilité qui, de par les faits énoncés, ne peut se limiter à changer de rayon au magasin, mais doit être un peu plus profonde et réfléchie.

La production de viande ou de sous-produit animal telle que pratiquée aujourd’hui est une horreur sans nom, y’a pas a en discuter.

Mais est ce une raison pour jeter bébé avec l’eau du bain en condamnant aussi les gens qui font ce métier avec passion ?

N’oublions pas la PAC et les subventions à la clé qui sont actuellement captées par des agro-industriels au détriment de ceux à qui elles étaient originellement destinées.

L’industrialisation n’a que quelques dizaines d’années, l’agriculture plusieurs milliers, et reste un vecteur essentiel de la biodiversité sauvage et domestique, en entretenant des milieux ouverts ou en sauvegardant des races, patrimoine inestimable, hérité de la pré-histoire pour certaines.

Les vaches catalanes, à la réflexion, paraissent plus heureuses que beaucoup de citadins qui veulent soi-disant les défendre en les faisant disparaître.

Hé oui !!! La fin de l’élevage ça veut dire aussi la disparition des animaux que vous défendez. Défendre les animaux mal-traités c’est louable, mais pourquoi condamner à mort dans la foulée ceux qui vivent bien et que vous adorez ?

Seriez-vous prêts à faire vivre vos enfants dans un monde sans moutons, sans chèvres, sans vaches et sans les millions d’hectares de prairie magnifique qu’ils entretiennent depuis des siècles, et toute la biodiversité qui en résulte ?

Soyez rassurés, cela n’arrivera jamais ! Il restera toujours les vaches des industriels car ce combat ne tuera que les élevages respectueux des animaux en fin de compte.

Il faut boycotter les grandes surfaces dans leur ensemble et soutenir les agriculteurs respectueux de l’environnement , de la santé humaine et de la condition animale, oui ça existe ! Mais beaucoup trop d’entre nous sont occupés à regarder des vidéos extrêmes uniquement montées dans le but de choquer, ou des listes de chiffres sans réel fondement ou sortis de leur contexte accompagnés d’une bonne pétition dégoulinante pour au final acheter de la nourriture sous plastique par correspondance.

Peu importe votre régime alimentaire au final, quand on est locavore, éco-responsable avec un peu d’empathie et de sens moral, on a pas besoin de nouvelles religions de plus pour nous dire quoi faire. Sinon on risque vite de se retrouver à faire la queue pour manger du soleil vert, n’en déplaise aux salafistes du tofu, le soja n’a rien d’écolo et ce n’est pas en laissant notre avenir au mains des dieux Cargill et Monsanto qu’on s’en sortira.

« Quand l’homme ne sait plus où il va, il doit regarder d’où il vient »…

Retour aux sources amis terriens !

About jefferson

D'autres Articles en relation :

No alla pelliccia di anim...

Evolution, le changement ...

L’expérimentation anim...

Halte à la Censure !...

Aspartame, Non Merci̷...

Interview de Rick O&rsquo...