Une Flamme dans la Forêt : Le Coq de Roche

coq roche

 Ce bel oiseau à la couleur de feu regroupe deux espèces qui vivent toutes les deux en Amérique latine, dont l’une plus spécifiquement au Pérou (le coq roche péruvien ou rupicola-péruviana). Le coq de roche péruvien vit dans les Andes et particulièrement dans le Tumuc-Humac. L’autre,  le coq roche orange (rupicola-rupicola) vit de façon plus générale aux abords et dans la forêt amazonienne. Les deux espèces vivent entre 500 et 2500 mètres d’altitude

Le coq de roche doit son nom au fait qu’il construit son nid sur les parois rocheuses. Il se sert de mousses,  de lichens ainsi que de boues pour bâtir son habitat dans des anfractuosités rocheuses, grottes et autres crevasses. C’est la femelle seule qui construit.

On sait qu’il aime les endroits ombragés et humides, avec une prédilection pour des lieux appelés inselbergs (îles montagnes en allemand) qui sont des excroissances rocheuses isolées au milieu de la forêt ou d’une plaine désertique, ainsi que pour  les ravins très encaissés.

Comme bien souvent chez les oiseaux c’est le mâle qui se pare des plus belles couleurs laissant à sa femelle un plumage plus ordinaire. Ce frimeur ayant l’air de porter un quartier d’orange sur sa tête en guise de huppe est en fait un grand timide que l’on a peu l’occasion de rencontrer et qui se manifeste rarement par son chant qu’il réserve aux périodes nuptiales. Sa femelle au plumage plus discret d’un brun à brun rouge se fond dans le décor rocheux ou feuillu, une tenue camouflage en somme.

1385995_738537712830166_1461424641_n

Pour leur reproduction, les mâles se regroupent en une quarantaine d’individus sur une surface au sol  appelée lek. Ils disposent chacun d’une surface d’environ 1 à 2 m de diamètre. Dans ce périmètre ils font une parade bruyante en gonflant leur plumes et en dansant, afin d’attirer l’attention des  femelles.

Ce sont les femelles qui choisissent leur partenaire sexuel. Une fois son choix établi, la femelle descend dans le lek et s’accouple avec le mâle qu’elle aura sélectionné. Pendant cette période de séduction, les mâles entre eux sont très agressifs et font tout pour perturber le choix de la femelle si elle s’intéresse à un autre qu’eux.

En dehors de cette période de fécondation, les mâles et les femelles ne se rencontrent pas.

Cet oiseau polygame ne se préoccupe pas de la suite des événements une fois sa descendance assurée,  c’est madame qui s’occupe de tout.

 

Coq2Roche3

La femelle pond en général deux œufs à deux jours d’intervalle et l’incubation, dont elle s’occupe seule, dure 28 jours. Les petits sont nourris d’insectes,  de petits lézards et serpents, de fruits. Ils naissent nus et leur plumage apparaît entre 33 et 44 jours. Pendant les premiers mois, les plumes des petits ressemblent à celles de la mère et ne commencent à prendre leurs couleurs, chez le mâle, qu’à partir d’un an pour être complètement colorées  à l’âge de 3 ans.

Le coq de roche peut espérer vivre 7 ans et son vol rapide et puissant, assuré par ses courtes et robustes ailes, lui permet de s’échapper facilement en cas de danger.

Dans l’immédiat, présent dans plusieurs zones protégées,  il n’est pas considéré comme menacé.

 

 Catherine Gay pour Podbete.org

 

About jefferson

D'autres Articles en relation :

L’un des plus curie...

Les Champs de la Mort : V...

Fiche : L’Orang Out...

Une richesse qui saigne l...

Vidéo : Belo Monte ! Jam...

Un oiseau plutôt méfian...