Le côté obscur du soja ou comment une culture prometteuse a perdu son âme en chemin…

soja21

Il y a dix ans, le soja était salué comme un superaliment, mais au cours des dernières années, de nombreuses questions liées à la déforestation et à son impact sur la santé ont été mises en lumière.

Autrefois crédité de capacités à prévenir le cancer et lutter contre l’excès de cholestérol, au cours des dernières années, des preuves que le soja est loin d’être un superaliment ont  commencé à émerger. Et ce n’est pas seulement l’impact de la fève sur la santé qui faisait des émules dans les rangs de la médecine qui est potentiellement négatif : c’est aussi l’impact sur l’environnement.

Au Royaume-Uni, nous comptons beaucoup sur le soja, ou soya, et ce n’est pas seulement pour la nourriture végétarienne. C’est un produit caché dans de nombreux aliments et objets du quotidien tels que le savon. C’est une source de protéines peu onéreuse pour les personnes ainsi que les animaux et selon Greenpeace , 80 pour cent du soja mondial est utilisé pour l’industrie de l’élevage. WWF ajoute que la consommation au Royaume-Uni requiert à elle seule une zone de plantation de la taille du Yorkshire pour la culture du soja chaque année. Alors, comment  le soja a-t-il pu passer de super plante à cette diabolisation ?

amazon_deforestation

Déforestation et Esclavage :

Le Brésil, le deuxième plus grand producteur et le plus grand exportateur de soja, est un acteur majeur dans l’industrie pour laquelle existe d’importantes préoccupations à propos de la façon dont cela affecte la forêt amazonienne. Selon Greenpeace, en 2005, environ 1,2 millions d’hectares de soja ont été plantés dans la forêt tropicale brésilienne. Sarah Shoaka du Réseau de la Forêt de Greenpeace affirme que,  dans l’ensemble,  la déforestation a diminué au Brésil depuis 2008. C’est principalement lié à l’application d’un moratoire qui interdit  au soja produit  à la suite de la déforestation de pénétrer sur les marchés. Cependant, Sarah Shoaka avertit que cette tendance positive peut être en train de changer : «L’ensemble de la déforestation de l’année dernière dans les principaux domaines de soja, y compris au Matto Grosso (l’état le plus grand producteur de soja) ont globalement augmenté pour la première fois. Greenpeace pense que la principale raison en est les changements proposés au controversé Code forestier qui régit la part forestière que chaque exploitation doit protéger sur  la terre qu’elle possède.

BrasilAmazDevoree (1)

«Ils veulent donner l’amnistie aux personnes qui ont déboisé dans le passé, et évidemment cela a créé une forte incitation pour les gens à déboiser devant les conséquences perverses de cette loi qui va de travers. »

Avec la déforestation, il  y a aussi des préoccupations au sujet de l’utilisation de produits agrochimiques dans la production de soja (pollution menaçant l’approvisionnement en eau et le sol) mais aussi les  questions relatives au travail et à la ponction sur les ressources naturelles qui épuisent l’Amazonie. Le rapport de Greenpeace évoque avec inquiétude la grave question du nouvel esclavage lié à la culture de soja dans cette région du globe.

Voir la vidéo

Action Email, envoyez un message fort à la Présidente du Brésil via l’ambassadeur en France d’un clique.

About jefferson

D'autres Articles en relation :

L’un de plus vieux ...

Kavango Zambezi, la plus ...

(R)évolutionnons la dém...

Meilleurs Vœux 2014...

Le plus terrifiant des se...

Une Flamme dans la Forêt...