L’un de plus vieux mammifères terrestres : Le Paresseux

paresseux-2

Le Paresseux (Bradypus variegatus) est un des plus anciens mammifères du monde. Il est apparu sur le continent américain il y a 60 millions d’années environ, puis a colonisé le reste du Nouveau Monde. Il vit aujourd’hui bien caché au cœur des forêts tropicales de ce continent où il explore les hautes frondaisons avec la lenteur caractéristique qui lui a valu son nom.

Les seuls paresseux qui ont subsisté jusqu’à nos jours sont tous petits et extrêmement discrets. Ils ont un pelage qui leur assure un parfait camouflage dans les arbres où ils vivent seuls (sauf durant la période de reproduction), bougeant peu même la nuit quand ils se nourrissent.

Une femelle paresseux à gorge brune et son petit. By flickrfavorites

Une femelle paresseux à gorge brune et son petit. By flickrfavorites

Le paresseux passe ses journées entières dans les arbres et est extrêmement bien adapté à ce type de vie. Sa position normale est d’être suspendu par les quatre pattes à une branche plus ou moins horizontale, ce qui lui fait voir le monde à l’envers. Il ne se tient en position verticale que pour escalader un grand tronc ou lorsqu’il s’assoit sur une branche pour se reposer, la tête tombant sur la poitrine. Parfois, il s’allonge sur le dos quand la taille de la branche le permet, mais il ne se met sur le ventre que très rarement, lorsque, à terre, il rampe péniblement et se traîne, en tirant son corps avec ses pattes.

paresseux-3

Il passe quatorze heures sur vingt-quatre à se reposer. Son maximum d’activité se situe autour de minuit et le minimum à l’aube.

Le paresseux est végétarien, avant tout mangeur de feuilles. S’agissant là d’un aliment de faible valeur nutritive, il doit en ingérer de grandes quantités pour subvenir à ses besoins, qui sont, en soi, pourtant modestes. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles on ne le rencontre que dans des régions de forêts tropicales, seules capables de lui fournir une alimentation en abondance à longueur d’année.

Il ne descend à terre que pour y faire ses excréments …Une fois par semaine ! Arrivé au pied de l’arbre, il creuse un petit trou avec son embryon de queue, y dépose quelques crottes bien sèches, puis remonte aussitôt. Son rythme d’élimination des déchets est si lent qu’il lui suffit de déféquer environ tous les huit jours !

Dans les forêts d’Amérique tropicale, les paresseux forment des populations où les deux sexes sont en nombre équivalent : 50 % de mâles pour 50 % de femelles.  Les accouplements ont sans doute lieu de 5 à 6 mois avant la naissance, puisque la gestation dure de 120 à 180 jours. La femelle accouche, toujours suspendue par les pattes, d’un unique petit. L’allaitement ne dure que de 3 à 4 semaines. Mais le jeune continue à se faire porter pendant encore 5 mois.

Enfin, les paresseux savent parfaitement nager.

paresseux-4

Le paresseux occupe les forêts matures, primaires, mais aussi parfois les forêts secondaires à l’est des Andes, du Venezuela aux Guyanes et au Brésil, jusqu’au sud du fleuve Amazone.

Son pelage recèle une flore et une faune d’une richesse longtemps insoupçonnée. La structure des poils, ainsi que l’humidité ambiante permettent l’installation d’une microflore d’algues unicellulaires Ces algues améliorent le camouflage du paresseux, mais servent aussi de nourriture à d’innombrables insectes et acariens. Outre des ectoparasites classiques, diptères piqueurs et tiques, le paresseux abrite une multitude d’insectes vivant en commensalisme avec lui, c’est-à-dire dans un système d’association qui ne lui porte aucun tort. Un seul paresseux peut héberger à lui seul plus de 120 papillons, près de 1 000 coléoptères et d’innombrables acariens ! Aujourd’hui, le paresseux intéressent beaucoup les scientifiques pour tous les insectes et tous les virus qu’ils transportent.

paresseux (1)

Paola Prevedello pour Podbete.org

Action Email, envoyez un message fort à la Présidente du Brazil via l’ambassadeur en France d’un clique.

About jefferson

D'autres Articles en relation :

Manifeste sur un monde ba...

Vidéo : L’homme (h...

Arbre Vénérable : Le G...

Si j’étais un Loup...

Tournesols mutés résist...

La faim dans le monde : q...